St.Amant

« Ce temps passé avec nos personnes soutenues par St.Amant, ces amitiés véritables qui se créent avec les bénévoles, différentes du lien avec leurs familles ou avec le personnel, c’est d’une valeur inestimable. C’est beau à voir. Ça nous permet de lutter contre leur isolement, un isolement qui leur apporte parfois une grande tristesse, et ça crée une culture où les gens se mettent à la place des personnes que nous soutenons, où ils réfléchissent à ce qu’elles vivent. Et cela, ça leur donne de l’importance. »

John Leggat, directeur général de St.Amant

Des liens inestimables

 

La joie est un mot d’ordre à St.Amant, organisme qui offre de nombreux services pour enfants et adultes vivant, entre autres, avec l’autisme ou un trouble du développement. Sa mission pour ses clients : lutter contre l’isolement.

« Ce n’est pas toujours la maladie qui est la plus grande préoccupation des personnes soutenues par St.Amant, explique le directeur général de St.Amant, John Leggat. Parfois, l’isolement est leur plus grande tristesse. Personne ne mérite d’être seul, absolument personne. »

C’est pourquoi St.Amant fait appel à des bénévoles pour passer chaque semaine du temps avec les personnes qu’il soutient et construire avec elles des amitiés. Ainsi, parmi ces personnes qui s’amusent et socialisent à St.Amant, Ted Siwik prend un plaisir particulier à conduire son vélo à travers les couloirs de l’édifice en compagnie de son fidèle ami, Jack Froese.

Ce dernier est bénévole à St.Amant depuis plus de 20 ans et ne manquerait une rencontre avec Ted pour rien au monde.

« Je suis venu la première fois à St.Amant en compagnie du père de Ted, qui était un ami de longue date, raconte Jack Froese. J’ai trouvé cette rencontre si touchante et l’atmosphère si saisissante que lorsque le père de Ted m’a demandé si je voulais être bénévole, j’ai tout de suite accepté. Après 20 ans, je suis toujours aussi certain que ce fut la meilleure décision de ma vie. »

Au fil des années, Ted et Jack ont lié une amitié très spéciale. Une amitié que Jack Froese a vraiment à cœur. En effet, avant de décéder, le père de Ted lui a demandé de continuer à apporter de la joie dans la vie de son fils. Jack exauce donc son souhait chaque semaine, avec dévouement.

Il le clame aujourd’hui haut et fort : être bénévole à St.Amant est une expérience marquante, passionnante et enrichissante qui a clairement changé sa vie. « C’est une atmosphère joyeuse, qui fait du bien, se réjouit-il. Chaque personne impliquée à St.Amant est aimante, attentionnée, passionnée et dédiée aux personnes soutenues par l’organisme. On devrait tous venir passer du temps ici! »

Si les bénévoles comme Jack Froese retirent un sentiment positif de leurs rencontres avec les personnes soutenues par St.Amant, ces derniers ne sont pas en reste.

« Ce temps passé avec nos personnes soutenues par St.Amant, ces amitiés véritables qui se créent avec les bénévoles, différentes du lien avec leurs familles ou avec le personnel, c’est d’une valeur inestimable, termine John Leggat. C’est beau à voir. Ça nous permet de lutter contre leur isolement, un isolement qui leur apporte parfois une grande tristesse, et ça crée une culture où les gens se mettent à la place des personnes que nous soutenons, où ils réfléchissent à ce qu’elles vivent. Et cela, ça leur donne de l’importance. »